Couleurs d'Afrique

Le plus beau raid, parce que très diversifié.

Après avoir traversé le Maroc et son Sahara Occidental, le raid  commence à la frontière de la Mauritanie par la traversée sur une piste mal tracée dans la  zone minée. Après les courses à  Nhouadibou, direction la baie du lévrier pour le bivouac avec une vue imprenable.

Puis la piste sablonneuse qui longe la voie férrée nous emmène jusqu'au monolithe. Nous avons souvent la chance de croiser le train minéralier le plus long du monde. Après nous descendons sur Atar en traversant un petit erg.

Après Fort Saganne, direction Chinguetti et Ouadane d'ou nous partons pour 3 jours au cap à travers les dunes de l'erg Ouarane jsuqqu'à Tichitt. Par l'ancienne piste du sel les villages de  Oualata, (le village qui a vu naitre Abderamane Sissako, qui a réalisé le film Timbuctu, et qui a fait partager un moment de son tournage un soir à Bamako) et  Néma sont passées pour rentrer dans la zone sahélienne de 200 kilometres  entre les frontières .

La frontière Malienne a toujours été un grand moment de négociation, avec gentillesse, courtoisie, roublardise. Le "spot" suivant c'est le Pays Dogon, suivi d'une chasse photo aux éléphants du Rharous,  il n'y a pas de tourisme c'est donc l'imrpovistion à chaque fois avec notre guide. Après le mini bac de Ber, une aventure là aussi, c'est Tombouctou qui est en vue.

Retour vers Mopti par la piste infernale et nous allons bifurquer à Bamako pour remonter vers Kayes, vraiment la ville la plus chaude. C'est la grande région des baobabs.

La rentrée au Sénagal se fait par Tambacunda et ler parc de Niokolo-Koba . Avant Dakar et le lac rose une nuit dans un lodge du Saloun et Saint Louis du Sénégal.

Retour en Mauritanie par le banc d'arguin.